Séminaire le 28 Septembre: Les jeunes Grecs, la Démocratie et la crise

Le prochain séminaire du centre Edgar Morin aura lieu

le 28 septembre – de 15 h à 17 h (salle 6, 105 bd Raspail 75006 Paris) sur le thème :

Les jeunes Grecs, la Démocratie et la crise : étude longitudinale et qualitative à partir d’un regard de psychologie culturelle et politique.

Thalia Magioglou, C.E.M./IIAC

thalia_magioglou@gmail.com; www.epops.hypotheses.org

La présentation se focalise sur les deux axes de mon travail concernant les représentations de la démocratie chez les jeunes Grecs. Le premier axe est celui de la psychologie politique, culturelle et sociétale. Il est question de dynamiques culturelles et idéologiques du « global politique » (Marc Abelès), des imaginaires et représentations partagés et ancrés dans des modes de vie de la région. Le deuxième axe associe la pensée au discours, aux « logiques » sociales et il a recours à la pragmatique en linguistique et à la science de la logique au niveau méthodologique.

Plus précisément, les études menées sur les représentations sociales de la démocratie avec des populations de jeunes Grecs à Athènes ont eu lieu avant la dernière crise (1999 ; début 2009) et pendant (2010 ; 2015) avec des entretiens non-directifs. Le dernier volet des entretiens est en cours parce que les élections de janvier et septembre 2015 ainsi que le référendum du mois de juillet 2015 sont considérés comme des formes de « rupture » du modèle politique dominant après la fin de la dictature de 1974 en Grèce. Le choix de la temporalité des entretiens s’appuie sur les périodes de « transition » liées au cadre socio-politique et sera justifié.

Au niveau théorique, les entretiens sont orientés vers la représentation du « bien » commun, de la « société désirée » ou des formes de « pensée utopique ». (Magioglou, 2008 ;2014). La conception du sens commun qui découle de ce travail s’inspire de la psychologie sociale (i.e. Moscovici, 1984), mais la question spécifique de la démocratie m’a aussi orientée vers des lectures de pensée politique qui ont modifié le concept initial que je vais proposer à la discussion.

Au niveau méthodologique je présenterai l’analyse de discours appuyée sur l’usage de connecteurs (inspiré des travaux d’Anscombre et Ducrot ainsi que de Carel).

Imbrications entre démocratie, religion et économie, en Inde

 

Dans le cadre du séminaire « Représentations Sociales Hégémoniques: démocratie, économie et religion », organisé par Thalia Magioglou et Lionel Obadia,

Max-Jean Zins

(Dir. de recherches CNRS, Responsable du Programme Inde, FMSH)

présente le 6 mars à 11.00 salle 2, 105 bd Raspail, 75006,

des aspects de l’imbrication entre démocratie, religion et économie en Inde.